Coronavirus : « Cette épidémie est la conséquence d’une biodiversité que l’on maltraite », selon Philippe Grandcolas

Coronavirus : « Cette épidémie est la conséquence d’une biodiversité que l’on maltraite », selon Philippe Grandcolas

AVEC Pour l’écologue Philippe Grandcolas, directeur de recherche au CNRS, le Covid-19, tout comme d’autres épidémies majeures (sida, Ebola, SRAS…), n’est pas sans rapport avec la crise de la biodiversité et du climat que nous connaissons.

Que dit la pandémie de coronavirus de l’état de notre biodiversité ? « La question a encore très peu été posée », regrette l’écologue et systématicien

Philippe Grandcolas.

Philippe Grandcolas est directeur de recherche au CNRS et directeur de l’Institut de “Systématique, évolution, biodiversité” (Isyeb).

A chaud, alors que la bataille fait toujours rage contre le virus, les discussions portent essentiellement sur le nombre de masques à déployer, le dépistage et les remèdes à la sortie de crise. « Des questions bien normales, concède le directeur de recherche au CNRS et directeur de l’Institut de « Systématique, Evolution, Biodiversité »*. Il n’empêche, pour tirer les bonnes leçons de cette épidémie, il faudra aussi s’interroger sur le comment et le pourquoi cette épidémie est née, invite le scientifique. Philippe Grandcolas répond aux questions de 20 Minutes.

« La nature nous envoie un message », lançait Nicolas Hulot, sur BFMTV, à propos de l’épidémie de coronavirus. Faut-il y voir, en effet, une vengeance de la nature ?

Ces déclarations qui personnifient la nature me gênent d’un point de vue scientifique. L’Ipbes [l’équivalent du Giec, mais pour la biodiversité] a communiqué à peu près dans les mêmes termes. Et pourtant, la nature, en tant qu’entité, ça n’existe pas. Il y a en fait des organismes, des individus avec tous leurs interacteurs, les micro-organismes, les congénères, le milieu physique… Tout ça vie, évolue, se développe, meurt. Il n’y a aucune volonté de ce système de se venger de l’espèce humaine. Cette idée que la nature nous envoie un message nous éloigne d’une question essentielle, très peu posée depuis le début de l’épidémie de coronavirus : comment et pourquoi cette épidémie est née ?

Source : Coronavirus : « Cette épidémie est la conséquence d’une biodiversité que l’on maltraite », selon Philippe Grandcolas

Auteur : Sangsue – Hirudotherapie

Nos services en hirudothérapie animales en médecines alternatives. Quand la nature vous propose une autre solution, les sangsues au service de vos animaux. Une ferme expérimentale pour récolter des données et contrer les préjugés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s