Elevage du bombyx eri (ver à soie) – oeuf – chenille – maintenance – Samia cynthia

Description du Bombyx eri ou ver à soie

De la famille des saturnidae, ce papillon de nuit se nomme Samia ricini (par Jones en 1791) ou Philosamia ricini) .

C’est une variété domestique produisant plus de soie et ne volant que très peu. Une espèce très proche et sauvage est le Samia cynthia (par Drury en 1773) ou Philosamia cynthia .

On dénombre pas moins de 19 espèces de Samia.Le mot Bombyx vient du grec « Bombux » qui signifie étymologiquement « ver à soie ». On notera au passage que beaucoup de papillons de nuit se nomment bombyx alors qu’ils ne produisent pas de soie.

Morphologie

C’est un des plus grand papillon avec une envergure de 15 cm (la photo représente un mâle). De couleur brune avec différentes teintes plus au moins claire, tirant parfois sur l’orange, les ailes ont une forme bien particulière.Il est reconnaissable parmi tous les papillons même s’il possède un cousin proche: l’Atlas (Attacus atlas) qui possède de beaux triangles blancs sur ses ailes. La forme générale des deux ailes est un trapèze traversé par deux bandes blanches verticales. Le bout des ailes rappelle la forme de croissant (C’est le surnom de ce papillon).Ils ne volent presue pas (surtout la variété Samia ricini), la femelle reste posée attendant le mâle après son éclosion. Le mâle s’envole à la tombée de la nuit à la recherche d’une partenaire.

Différences sexuelles

Le mâle se distingue de la femelle avec un corps plus petit (2,5cm contre 3,5 pour la femelle). On peut aussi différencier les deux sexes par la forme des ailes. Le bord est plus arrondi chez la femelle. D’autres signes distinctifs sont les antennes; chez les mâles, elles ont des soies latérales (ce sont des récepteurs à phéromones).Ici un mâle: les antennes sont larges et ressemblent à des peignes.Ici une femelle: les antennes ont des soies frisées

.Habitat

Ils sont originaires de Chine et se rencontrent aussi au Japon (Philosamia cynthia pryeri), Malaisie, Thaïlande, Philippines et Inde (Région d’Assam ou Nord-Est) où il est toujours élevé pour la production de soie et de chrysalides à manger frites dans l’huile. Importé en Europe, il a réussi à s’établir en France (région parisienne et Aquitaine), Autriche, Italie, Espagne, Paraguay, Australie (inventorié en 1907), côte Atlantique des Etats-Unis (Philosamia cynthia canningi). Il existe de nombreux hybrides et croisement (Samia ricini x Samia kohlii)

On notera qu’il a été introduit en France par l’entomologiste Guérin-Méneville en 1845 pour remplacer le Bombyx du mûrier (Bombyx mori) qui souffrait d’une maladie cryptogamique (la pébrine, Nosema bombycis qui est un champignon) suite à la densité en élevage. La soierie française des Cévennes ne s’en remettra pas étant aussi concurrencée par les fibres synthétiques comme le nylon.Quelques informations:La France a produit jusqu’à 26000 tonnes de cocons en 1856. Louis Pasteur a consacré 4 années a étudier les virus, bactéries et champignons qui affectaient le ver à soie.

Cycle de vie

En élevage à l’intérieur, on obtient 4 à 6 générations par an soit un cycle de vie d’environ 2 mois et demi.Dans la nature, en France, l’éclosion a lieu a la mi-Juin ne donnant qu’une à deux générations.De la ponte à l’éclosion: 10 joursStade larvaire et mues: 35 à 40 jours (L1: 1 semaine, L2: 1 semaine, L3: 1 semaine, L4: 1 semaine, L5: 2 semaines)De la chrysalide au papillon adulte: 21 à plus de 200 jours (tout dépend de la température)Le papillon adulte est dépourvu de bouche et ne peut donc s’alimenter. Il vivra grâce aux réserves stockées par la chenille. Par conséquent, sa durée de vie est très courte: de l’ordre de 5 à 10 jours. Les femelles vivent souvent un peu plus longtemps que le mâles.Tableau indiquant la présence du bombyx eri à différents stades.Observation en région parisienne

En Italie, bassin d’Arcachon et Sud-Est, il peut y avoir 2 générations en une année.En élevage, il se reproduit toute l’année.

Source : Elevage du bombyx eri (ver à soie) – oeuf – chenille – maintenance – Samia cynthia

Auteur : Sangsue – Hirudotherapie

Nos services en hirudothérapie animales en médecines alternatives. Quand la nature vous propose une autre solution, les sangsues au service de vos animaux. Une ferme expérimentale pour récolter des données et contrer les préjugés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s