Quelles sont les pratiques d’élevage d’insectes ?

Quelles sont les pratiques d’élevage d’insectes ?

Bien que la plupart des insectes comestibles soient récoltés dans la nature, un petit nombre d’espèces ont été domestiquées en raison de la valeur commerciale de leurs produits. Les vers à soie et les abeilles sont les exemples les plus connus.

La sériciculture (élevage du ver à soie pour la production de soie brute) est originaire de Chine et remonte à 5 000 ans. La forme domestique a augmenté la taille du cocon, les taux de croissance, l’efficacité digestive et la capacité à vivre dans des conditions de promiscuité.

Les adultes ne peuvent plus voler et l’espèce est devenue totalement dépendante de l’homme pour sa survie. Les larves d’abeille et les chrysalides de ver à soie sont toutes deux un sous-produit consommé par l’homme.

De plus, certaines espèces d’insectes sont élevées pour nourrir les animaux de compagnie.

Par exemple, les vers de farine et les grillons sont élevés principalement comme aliments pour les animaux de compagnie en Europe, en Amérique du Nord et dans certaines parties de l’Asie.

Dans les pays en développement, le concept d’élevage des insectes est relativement nouveau. Les insectes sont élevés dans un espace réservé à cet effet où les conditions de vie des insectes, leur régime alimentaire et la qualité de leurs aliments sont contrôlés.

Les insectes d’élevage sont gardés en captivité et sont ainsi isolés des populations naturelles.Les méthodes utilisées pour l’élevage des grillons au Laos, en Thaïlande et au Vietnam (pays pionniers dans l’élevage des grillons) sont très semblables.

Dans ces pays, les grillons sont simplement élevés dans des hangars dans chaque arrière-cour, et il n’est besoin d’aucun matériel particulier.

Au Laos et en Thaïlande, des anneaux de béton d’environ 50 cm de hauteur et 80 cm de diamètre sont utilisés comme unités d’élevage, alors qu’au Vietnam, ce sont des bassines en plastique. Dans chaque «arène», une couche de balle de riz (ou de déchets du riz) est disposée sur le fond.

Des aliments pour poulets, ou d’autres aliments pour animaux de compagnie, des débris végétaux provenant de citrouilles, de fleurs d’ipomées, de pieds de riz et d’herbes sont utilisés pour nourrir les grillons. Des bouteilles en plastique fournissent de l’eau.

Une assiette remplie de pierres et d’eau peut aussi être utilisée, les pierres évitant la noyade des grillons. Des rubans adhésifs ou de nappes plastiques fixées à l’intérieur de la paroi de «l’arène», tout près du bord pour empêcher l’évasion rampante des grillons.

Des boîtes à œufs en carton, des feuilles d’arbres et des troncs creux servent à créer plus d’espace pour les grillons. Les femelles pondent leurs œufs dans des petites coupelles remplies de sable et de balle de riz brûlée. Après un certain temps, ces coupelles sont déplacées vers une autre enceinte où une nouvelle génération sera élevée.

Chaque coupelle est recouverte d’une couche de balle de riz pour maintenir une température d’incubation adéquate. Les «arènes» sont recouvertes, par exemple, d’une toile moustiquaire pour empêcher l’évasion des grillons; ceci empêche également la pénétration d’autres animaux tels que les geckos.

Les zones d’élevage sont entourées par un fossé (une bande étroite d’eau contenant de très petits poissons) qui prévient la pénétration des fourmis.

Dans les pays occidentaux, l’élevage des insectes est principalement réalisé par des entreprises familiales qui élèvent des vers de farine, des grillons et des sauterelles pour l’alimentation des animaux de compagnie.

Du fait que ces espèces sont généralement élevées dans des espaces clos et confinés, une climatisation contrôlée est souvent mise en œuvre, car les températures élevées peuvent provoquer la déshydratation des larves au corps mou.

Mais la production de denrées alimentaire à base d’insectes est une pratique peu connue et assez marginalisée.000080635 illustration large

Source : Quelles sont les pratiques d’élevage d’insectes ?

Auteur : Sangsue – Hirudotherapie

Nos services en hirudothérapie animales en médecines alternatives. Quand la nature vous propose une autre solution, les sangsues au service de vos animaux. Une ferme expérimentale pour récolter des données et contrer les préjugés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s