Des insectes à foison | Institut royal des Sciences naturelles de Belgique

La collection d’insectes, d’araignées, d’acariens et de mille-pattes de l’Institut royal des sciences naturelles de Belgique comprend entre 15 et 17 millions de spécimens.

Les collections incluent la majeure partie des ordres connus et comptent au moins 15 000 spécimens types. Il s’agit d’exemplaires uniques qui sont utilisés pour décrire une espèce ; un matériel de référence très important, donc.

Ces dix dernières années, les collections ont été enrichies d’environ 1 000 « types ».

Va-et-vient

Au service des collections entomologiques, les chercheurs et les insectes vont et viennent. Chaque année, 200 à 300 collectionneurs amateurs et biologistes étrangers consultent les collections sur place et 60 000 spécimens sont envoyés aux quatre coins du monde, principalement pour des études taxonomiques. Cela requiert toute une organisation : les entomologistes doivent systématiquement contrôler les collections rapportées et leur faire subir une cryothérapie. De cette manière, les armoires de stockage ne sont pas contaminées par des moisissures ou par des larves d’anthrène du bouillon blanc.

L’équipe d’experts et de techniciens a encore beaucoup de pain sur la planche : les collections comprennent toujours de nombreux spécimens indéterminés et beaucoup de matériel non préparé. Aujourd’hui, on travaille aussi d’arrache-pied à la numérisation des collections, afin que de plus en plus de spécimens puissent être consultés en ligne dans les bases de données MARS et DARWIN.

Les collections sont conservées dans huit lieux aux conditions climatologiques presque parfaites. Les spécimens « à sec » sont rangés dans 75 000 tiroirs, répartis dans plus de 800 armoires en bois. La collection « en alcool » comprend environ 5 000 bocaux, dont notamment des araignées, des scorpions et des mille-pattes. Tous les spécimens sont classés systématiquement par ordre d’insecte, puis répartis par famille, genre et espèce. Quelques collections personnelles sont conservées à part, comme la collection de coléoptères d’Emile Derenne – 99 000 exemplaires belges – ou la collection du baron Michel Edmond de Sélys Longchamps, l’une des plus grandes collections de demoiselles et libellules au monde.

Service Scientifique Patrimoine

Rue Vautier, 29
1000 Bruxelles
Patrick Semal (Conservateur en chef)
+32 (0)2 627 43 80

Source : Introduction: Des insectes à foison | Institut royal des Sciences naturelles de Belgique

Auteur : Sangsue – Hirudotherapie

Nos services en hirudothérapie animales en médecines alternatives. Quand la nature vous propose une autre solution, les sangsues au service de vos animaux. Une ferme expérimentale pour récolter des données et contrer les préjugés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s