Eco-fermes d’insectes en Europe.

Les insectes que l’on élève nécessitent beaucoup moins d’alimentation qu’une autre production. En voici la démonstration :

« Pour obtenir 1 kg de bœuf, on va avoir besoin d’utiliser 12 kilos d’aliments (soja, mais, fruits, légumes), pour le porc on a besoin de 8 kilos d’aliments, pour 1 kg de poulet on aura besoin de 6kg d’aliments. Pour les insectes on aura juste besoin de 2 kilos, donc c’est 6 fois moins que le bœuf, 4 fois moins que le porc et 3 fois moins que le poulet ».

Pour l’alimentation des insectes destinés à la consommation animale, nous utilisons uniquement des produits écologiques certifiés sans produits chimiques et sans pesticides, possédant le label bio. « Ce sont des résidus, c’est à dire des produits non destinés à la vente, car ils ne sont pas calibrés, parce qu’ils sont abimés, un peu choqués pendant le transport.

Pour les insectes destinés à l’alimentation animale, nous sommes sur des quantités beaucoup trop importantes pour utiliser totalement des produits bio.

D’autre part, tous les produits que nous achetons pour l’alimentation de nos animaux proviennent de producteurs situés à moins de 50 km de notre site de production.

C’est ça aussi une éco-ferme, c’est stimuler l’économie circulaire ».

Le besoin en eau

De même que pour l’alimentation, la production d’insectes nécessite beaucoup moins d’eau que celles d’autres animaux d’élevage : « la production d’1 kilo de bœuf nécessite 15.000 litres d’eau environ, et celle d’un épi de maïs 600 litres d’eau environ. Pour produire un kilo d’insectes en revanche, nous aurons besoin de moins de 10 litres d’eau ».

Consommation énergétique minimale

Le choix pour l’installation de la ferme d’insecte ne s’est pas fait au hasard.  Les petites bêtes doivent être maintenues entre 28 et 33 degrés pour être dans des conditions naturelles de reproduction.

L’insecte est beaucoup moins pollueur

La gestion des résidus des animaux d’élevage est un problème européen. « Les animaux sont responsables de la production de 18% des gaz à effet de serres, c’est une préoccupation internationale ».

« Les insectes émettent très peu de gaz à effet de serre à très peu de gaz d’ammoniaques ». De plus, les insectes ne sont pas énergivores et nécessitent peu d’espace.

L’élevage peut être réalisé dans un espace confiné, sur des étagères en hauteur.

Les avantages nutritifs insectes

La consommation d’insectes est une solution alternative à la faim dans le monde, car elle pourrait apporter facilement des protéines saines aux personnes en malnutrition.  »

Nous avons en Europe beaucoup de ressources mais nous les gâchons énormément. Et en même temps il y a des enfants qui meurent de faim au quotidien en Afrique parce qu’ils n’ont pas accès aux protéines et à une alimentation saine.

Les insectes seraient une réponse à la famine compte-tenu des conditions climatiques dont ils ont besoin et de la faible consommation engendrée. On pourrait très bien imaginer des micro-productions dans les villages où les gens souffrent de la faim, cela apporterait une source de protéine et une micro-économie dans chaque village ».

Mais il n’y a pas que dans le tiers monde que cela peut être bénéfique : en occident la consommation d’insectes pourrait aider également à lutter contre l’obésité, dont 11% de la population souffre en France et 13% en Espagne.

« L’insecte propose de la graisse, mais de la bonne graisse, c’est un produit sain, nutritif, très riche en vitamines, en calcium, en phosphore et en zinc ».

« Il y a 37% de graisses et 47% de protéines dans le ténébrion déshydraté. Attention je parle de très bonnes graisses et de très bonnes protéines, pas de graisses saturées ni de protéines de mauvaise qualité (que l’on estime en fonction de son taux de lysine). »

La protéine des insectes se rapprocherait de celle du bœuf en termes de qualité.

https://www.biosolutionfarm.kingeshop.com/Accueil-ccbaaaaaa.asp

 

Auteur : Sangsue – Hirudotherapie

Nos services en hirudothérapie animales en médecines alternatives. Quand la nature vous propose une autre solution, les sangsues au service de vos animaux. Une ferme expérimentale pour récolter des données et contrer les préjugés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s