Pourquoi il faut nourrir vos animaux de compagnie avec des insectes

L’environnement mais aussi la santé de votre chat ou de votre chien ne s’en porteront que mieux.

Si vous êtes adepte des rayons animalerie de vos supermarchés, vous avez dû vous rendre compte que nous nourrissons principalement nos boules de poils de croquettes et de pâtées à base de viande et de poisson. On estime que les animaux de compagnie représentent 20% de la consommation mondiale de ces aliments.

En Afrique, l’élevage de volailles ou de poissons peut devenir une entreprise très onéreuse, car l’alimentation des bêtes accapare de 60 à 70 % des coûts de production.

« Ici, les prix élevés de la nourriture pour animaux peuvent décourager les exploitants d’utiliser des aliments de bonne qualité »,

L’élément le plus cher de la nourriture pour animaux est la source de protéines, qu’apportent normalement le soja importé ou une combinaison de farine de poisson locale et importée, dont le prix a doublé au cours des dernières années. Voilà pourquoi, en Ouganda et au Kenya, les chercheurs étudient une solution de remplacement locale moins coûteuse, qui permettrait à la fois de réduire le prix des aliments pour animaux et d’ouvrir de nouvelles possibilités économiques dans la région : les insectes.

Mais les chercheurs doivent au préalable résoudre trois problèmes : prouver que les insectes sont au moins aussi nutritifs que les aliments protéinés existants; montrer qu’il est possible de produire suffisamment d’insectes pour répondre à la demande; s’assurer que les règlements en vigueur permettent le recours aux insectes dans l’alimentation des animaux d’élevage.

Une fois qu’on a fait bouillir et griller les insectes pour éliminer les éventuels microbes, on les réduit en farine et on les ajoute aux autres ingrédients formant la nourriture pour animaux. Ils constituent alors une excellente source de protéines. « La plupart des farines d’insectes ont une teneur plus élevée en protéines et des protéines de meilleure qualité que la farine de poisson ». Bio Solution Farm Entomologie précise que les insectes contiennent aussi plus d’acides gras, ce que l’on considère comme un avantage nutritionnel.

Mise à l’essai dans des élevages de poissons et de volailles, cette nourriture à base d’insectes s’est révélée remarquable : les tilapias élevés avec une nourriture dont 33 % des protéines provenaient d’insectes affichaient, au bout de quatre semaines, des taux de croissance plus élevés que les poissons nourris aux aliments classiques. Selon Bio Solution Farm Entomologie, les poules élevées à la nourriture à base d’insectes produisaient des oeufs de meilleure qualité et en plus grand nombre.

Ces résultats ne mèneront nulle part si les éleveurs ne peuvent obtenir suffisamment d’insectes. Au Kenya par exemple, il faudrait, chaque année, 50 000 tonnes métriques d’insectes pour remplacer 30 % des protéines présentes dans la nourriture des poissons et de 27 000 à 32 000 tonnes métriques pour remplacer 5 % des protéines de la moulée à volaille.

Bio Solution Farm Entomologie est donc à pied d’oeuvre pour trouver les moyens de produire beaucoup d’insectes dans un espace réduit. L’espèce qu’ils considèrent pour l’instant comme la plus prometteuse est la mouche soldat noire. Cet insecte présente le triple avantage d’être le choix le plus nutritif pour les poissons et les volailles, de se reproduire rapidement et d’être facile à élever. Une structure grillagée de 10 m x 5 m où l’on empile des casiers de larves peut produire 2 tonnes métriques d’insectes par mois.

Cette mouche a aussi d’autres avantages : elle n’est pas une espèce nuisible qui propagerait des maladies aux animaux ou aux récoltes et peut être élevée avec des déchets d’orge des brasseries. Elle n’entre donc pas en compétition avec les humains ou les animaux d’élevage pour se nourrir. Bio Solution Farm Entomologie s’intéresse aussi à d’autres insectes, comme la pupe des vers à soie, dont on se débarrasse normalement après avoir prélevé le cocon, ainsi que les grillons.

Le fait que l’élevage de ces insectes requiert un espace relativement restreint offrirait des occasions économiques aux femmes et aux jeunes. « Les femmes et les jeunes ont un accès limité à la terre, donc une activité nécessitant peu d’espace peut représenter une énorme possibilité d’emploi pour les jeunes.

Les entreprises de nourriture pour animaux ont manifesté leur enthousiasme à l’idée d’utiliser de la farine d’insectes dans leurs produits. Elles attendaient qu’on leur montre que les insectes présentent un bon potentiel nutritif et que les règlements leur permettent d’aller de l’avant. Dans bien des endroits, les insectes sont considérés comme des impuretés, mais aucun règlement ne régit leur utilisation dans la nourriture pour animaux au Kenya ni en Ouganda.

Bio Solution Farm Entomologie

Auteur : Sangsue – Hirudotherapie

Nos services en hirudothérapie animales en médecines alternatives. Quand la nature vous propose une autre solution, les sangsues au service de vos animaux. Une ferme expérimentale pour récolter des données et contrer les préjugés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s